Dans n’importe quelle stratégie de communication, le calendrier éditorial est un élément clé. Il va te permettre d’être plus efficace et organisé.e et donc de gagner en productivité. Moi, je ne peux plus m’en passer. C’est inconcevable de travailler sans un calendrier éditorial, je serais perdue ! Je t’explique alors dans cet article, ce qu’est un calendrier éditorial, pourquoi tu devrais en avoir un et comment le créer. En plus, je t’offre un template gratuit pour créer le tien à télécharger à la fin de cet article !

Menu

Qu’est-ce qu’un calendrier éditorial ?

Le calendrier éditorial est un outil de planification de contenu. C’est grâce à ce calendrier que tu pourras répartir tes différents contenus (publications Instagram ou LinkedIn, envoi de newsletter, article de blog ou épisode de podcast…) sur une période donnée (en général par semaine et par mois) tout en suivant ta ligne éditoriale.

Pourquoi établir un calendrier éditorial ?

Pour avoir une vision d’ensemble de ta production de contenu

Grâce au calendrier éditorial, tu auras une vision de ta production de contenu sur les semaines, voire les mois à venir. Ainsi, tu pourras facilement voir si :

Mais également, le calendrier éditorial te permet de pouvoir créer du contenu spécifique à certaines dates stratégiques (fête de la musique, Halloween, printemps…). Avec cette vision calendaire, tu pourras donc adapter ta création de contenu en fonction des évènements, de ta fréquence de publication et de ta ligne éditoriale.

Pour gagner en temps et en efficacité

Le calendrier éditorial te permettra d’être OR-GA-NI-SÉ.E ! En notant sur ton calendrier tous les contenus que tu souhaites publier, tu vas pouvoir gagner en temps de réflexion, de création et de publication (on va voir ça dans le point juste après).

En effet, créer ton propre calendrier éditorial va t’inciter à créer ton contenu en mode “batching”. Le batching est une méthode de productivité qui consiste à regrouper les tâches similaires et les enchaîner dans un laps de temps donné. Et tu sais quoi ? Cette méthode est très efficace.

Par exemple : Si tu souhaites publier 1 article de blog tous les mercredis, tu ne vas pas tous les mercredis te mettre à trouver l’idée de ton article, le rédiger, l’incorporer à ton site, etc. Grâce à ton calendrier éditorial, tu vas te noter 1 article de blog tous les mercredis, ce qui fait 4 articles à publier par mois. Avec la méthode du batching, tu vas réfléchir au sujet de tes 4 articles (en évitant la redondance) et les noter dans ton calendrier. Ensuite, tu vas te trouver un temps dans le mois pour rédiger ces 4 articles et les programmer pour chaque mercredi. C’est plus efficace non ? Ainsi, crois-moi, tu vas gagner en temps et en efficacité, et tu seras plus serein.e !

Pour pouvoir programmer son contenu

Comme je viens de te le citer en exemple ci-dessus, le calendrier éditorial va te permettre de planifier ton contenu et de le programmer ! Une fois que tu auras mis tes différents types de contenu dans ton calendrier, et que tu les auras créé (en mode batching), il ne te reste plus qu’à programmer ton contenu. Il existe plusieurs outils pour ça :

  • Meta Business Suite ou Creator Studio pour Facebook et Instagram
  • Swello, Buffer ou Hootsuite pour Facebook, Instagram, LinkedIn et Twitter

Pour ce qui est des articles de blog, de la newsletter ou de YouTube, généralement, la plateforme propose directement la planification à une date ultérieure.

Et je peux te dire qu’une fois tout ton contenu programmé pour la semaine ou plus, tu vas te sentir ultra-libre et tu auras plus de temps pour te focaliser sur ton activité. Merci le calendrier édito !

Comment créer mon calendrier éditorial ?

Maintenant que tu es convaincu des bénéfices du calendrier éditorial, voyons comment le créer.

Définir ses objectifs et piliers de contenus

Tout d’abord il va falloir définir tes objectifs précis. Cela peut être avoir plus d’abonnés sur Instagram, plus d’inscrit à ma newsletter, augmenter les ventes de tel produit, avoir plus de trafic sur ton site web, augmenter mon nombre de vues pour chaque post sur LinkedIn… Je te conseille de choisir 3 objectifs précis au maximum. Et je dis bien PRÉCIS, parce que : augmenter ma notoriété, est un objectif qui peut correspondre à tous tes contenus.

Ensuite, il va falloir choisir tes piliers de contenus. Les piliers de contenus sont les “grands thèmes” de ta ligne éditorial. Et chacun de tes piliers de contenu doit correspondre à un objectif précis. Afin de définir tes piliers de contenus pose-toi les questions suivantes :

  • de quels sujets je souhaite parler ?
  • est-ce que ces sujets intéressent ma cible ?
  • est-ce que j’aurais assez d’idées de contenu pour chaque sujet ?
  • est-ce que ces sujets servent un de mes objectifs ?
  • est-ce que ces sujets correspondent dans ma ligne éditoriale ?

En ayant répondu oui aux quatre dernières questions, tu devrais normalement avoir défini tes principaux piliers de contenu. Ne t’inquiète pas, tu pourras changer en cours de route, mais veille tout de même à ne pas changer trop souvent au risque qu’on ne comprenne plus de quoi tu parles.

Par exemple : si tu es une créatrice de bijoux éthique et que tu as comme objectifs :

1. d’augmenter ton nombre d’abonnés sur Instagram

2. de montrer ton engagement éthique

3. d’avoir un minimum de 20 ventes en plus par mois via Instagram

Alors voici les piliers de contenus qui pourraient correspondre à tes objectifs, qui touche ta cible et qui restent dans ta ligne éditoriale.

A. créer des posts engagés sur la mode (objectif 2)

B. faire des reels de création de bijoux (objectif 1 + 3)

C. parler de tes produits en story avec un lien direct vers ta page de vente (objectif 3)

D. faire des posts ou lives en collaboration avec des personnes engagée éthiquement (objectif 1 +2)

Définir sa fréquence de publication

Maintenant que tu as défini tes objectifs et piliers de contenu, place à la fréquence de publication. Comme je le dis toujours il vaut mieux publier moins mais mieux ! Si tu souhaites publier 1 post par jour, mais que tu ne tiendras pas la cadence, alors mieux vaut espacer pour te concentrer sur la RÉ-GU-LA-RI-TÉ plutôt que la quantité.

Ton calendrier éditorial sera un vrai support pour ça et te permettra de créer des rendez-vous avec ton audience et de te rendre compte du nombre précis de publication que tu dois créer par semaine. Parfois, on se dit “oui 3 post Instagram/semaine + 1 story par jour + 2 articles de blog + 1 newsletter ça va” mais en fait tout ça, ça fait 13 différents contenus à créer pour 1 seule semaine, 52 contenus par mois ! Est-ce que tu auras le temps et l’énergie de créer tout ça en plus de travailler sur le coeur de ton activité ?

Mon conseil c’est donc de reprendre tes piliers de contenus et d’être honnête avec toi-même. Le principal est de tenir sur la durée et de créer du contenu de qualité. Si tu as trop de contenu à créer chaque semaine, tu vas finir par baisser en qualité. Alors encore une fois je le répète : mieux vaut publier moins mais mieux !

Si je reprends l’exemple de notre créatrice de bijoux éthique : on a vu ses 3 objectifs et ses 4 piliers de contenus. On va à présent définir sa fréquence de publication, en fonction de ses capacités.

  • Lundi : 1 story de bonne semaine en présentant un des bijoux créé et en mettant le lien direct vers la page de vente (objectif 3 + pilier C + connexion avec l’audience)
  • Mercredi : 1 publication pour parler de son engagement (objectif 2 + pilier A)
  • 1 vendredi sur 2 : faire un live ou une publication en collaboration avec une autre personne engagée (objectifs 1 et 2 + piliers B et D)
  • Samedi : publier un reels de création de bijoux (objectifs 1 et 3 + pilier B)

On est donc sur une création de contenu de 14 publications par mois, ce qui est donc réalisable sur le long terme.

Construire son calendrier éditorial

On a défini les différents objectifs, les piliers de contenus à aborder, et la fréquence de publication, il ne nous reste plus qu’à construire son calendrier éditorial ! Pour cela, il existe différents outils :

  • un tableau type Excel ou Google Sheet (qui propose directement des templates de calendrier)
  • un calendrier comme Google Agenda
  • un outil de gestion de projet comme Trello, Notion ou ClickUp
  • un calendrier papier à l’ancienne

Pour ma part, j’ai commencé avec un calendrier papier que j’imprimais chaque mois avec des cases dans lesquelles je mettais le contenu que je souhaitais publier et j’utilisais différentes couleurs selon les réseaux. Le problème, c’est que dès que je voulais modifier, je barrais, je mettais des flèches vers une autre date et ça devenait tout brouillon.

Aujourd’hui, j’utilise un outil de gestion (Notion) qui est bien plus pratique selon moi. Tu peux y noter :

Bref, je trouve ça bien plus pratique comme ça maintenant, surtout que je peux déplacer mes publications d’un jour à l’autre et les modifier sans avoir à tout barrer.

Afin de commencer ton calendrier éditorial, j’ai créé pour toi un template que tu peux télécharger gratuitement. Sur ce modèle, tu pourras inscrire tes piliers de contenu sur ta semaine afin de voir ta fréquence de publication mais aussi à quels objectifs ton contenu correspond.

J’espère que cet article t’aurai fait comprendre l’importance d’utiliser un calendrier éditorial dans ta stratégie de communication et de création de contenu. Dis-moi en commentaires si tu en utilisais déjà un ou pas. Si tu as besoin d’aide pour construire ton propre calendrier éditorial, réserve gratuitement un café découverte avec moi pour que l’on en discute. 

À bientôt pour un nouvel article ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer lire...