Le storytelling… peut-être as-tu déjà entendu parler de ce terme sans trop bien le comprendre. C’est l’une des méthodes de communication consistant à raconter des histoires. Tu devrais t’y intéresser car le storytelling a un pouvoir magique. Pour tout savoir sur “l’art de raconter des histoires”, dans quel but et comment maitriser le storytelling, je t’invite à lire cet article.

Menu

Qu’est-ce que le storytelling ?

Le storytelling ou “l’art de raconter une histoire” est la capacité à utiliser le conte ou le récit pour narrer une histoire, à des fins de communication. Le procédé est donc utilisé en marketing et en communication, aussi bien pour des spots publicitaires que pour des histoires de marque sur son site web.

Le terme anglais de storytelling est généralement traduit en français par celui de communication narrative.

Le storytelling est souvent utilisé pour les marques dans un cadre de communication externe, mais celui-ci peut très bien être utilisé en communication interne, en communication politique (souvent très utilisé d’ailleurs) ou encore dans un cadre personnel.

Comment ça marche ?

Tu as déjà sûrement vu passer des pubs à la télé te racontant une histoire. Les grandes marques comme Coca-Cola, Apple ou encore Nike, l’utilisent fréquemment dans leurs spots publicitaires. Rappelons d’ailleurs que l’imaginaire de Noël a été inventé par Coca-Cola grâce à ses publicités avec le Père Noël et ses valeurs de partage.

Ces publicités ont su capter ton attention, susciter de l’émotion chez toi. Et bien voilà comment marche le storytelling !

Lorsque l’on nous raconte une histoire, à l’écrit ou à l’oral, notre cerveau donne naissance à des émotions. Ça peut être de la joie, de la tristesse, de la peur, de la colère… peu importe. Le but est de susciter une émotion pour mieux s’en souvenir. Car c’est prouvé : l’humain a tendance à mieux se souvenir de quelque chose qui a provoqué une émotion chez lui.

De plus, en utilisant le storytelling, et notamment en mettant en scène un personnage proche de notre cible, on peut lui permettre de s’identifier et donc de vouloir acheter notre produit pour vivre la même expérience que celle racontée.

En touchant au registre des émotions via le procédé du conte, l’individu renforce l’adhésion de son interlocuteur à son message et en l’occurence à sa propre histoire et personnalité.

“Tout être humain a un besoin inné d’entendre et de raconter des histoires.”

Harvey Cox

Pourquoi raconter des histoires ?

Mais alors pourquoi raconter des histoires ? Quel est l’objectif derrière tout ça ?

Qu’il soit tiré d’une histoire vraie ou d’une légende, le storytelling a plusieurs buts :

  • capter l’attention de son lecteur
  • faciliter l’écoute de l’interlocuteur et maximiser l’intérêt
  • susciter chez lui de l’émotion
  • s’identifier au personnage
  • donner un sentiment de proximité en partageant l’histoire de sa marque
  • permet de se raconter autrement
  • créer une personnalité à sa marque
  • se démarquer de ses concurrents grâce à son histoire
  • permet de faire passer des messages durablement et efficacement
  • devenir mémorable

Bref, comme tu le vois, il y a de nombreux intérêts à utiliser le storytelling dans sa stratégie de communication. L’objectif de marque derrière tout ça : faire connaître sa marque, adhérer à ses valeurs et enfin vendre.

Quand utiliser le storytelling ?

Alors maintenant que tu as compris l’intérêt du storytelling, tu dois te demander : “mais quand est-ce que je l’utilise dans ma communication ?”. Et là, il y a deux cas de figure :

de manière constante

Utiliser le storytelling de manière constante, c’est en fait donner vie à sa marque. Ce que je veux dire par là c’est que tu dois construire ton identité de marque sur une histoire : l’histoire de ta marque. D’où vient cette marque ? Pourquoi et par qui a-t-elle été créée ? Qu’est-ce que cette marque va m’apporter dans ma vie ? Quelles sont ses valeurs ?

Une fois l’histoire de ta marque créée (qu’elle soit vraie ou inventée), ce storytelling de marque peut être déployé sur tous tes supports de communication (site web, réseaux sociaux, spots publicitaires, etc.) et de manière récurrente. Il faut marquer les esprits et que l’interlocuteur comprenne le “pourquoi” de ta marque. Le but est de renforcer l’image de ta marque et qu’elle marque les esprits par son histoire.

La marque Michel et Augustin l’a bien compris en mettant en avant, notamment sur leur site, leur histoire qui a démarré sur les bancs de l’école. Ce sont deux amis d’enfance (Michel et Augustin donc) qui après diverses expériences professionnelles, ont eu envie de créer une aventure gourmande et de retrouver le goût de leur enfance. C’est ainsi que le duo a créé la marque Michel & Augustin, une marque qui propose des produits simples et gourmands, et surtout qui donne le sourire ! Bref après cette histoire, t’as pas envie d’un petit sablé au beurre ?

de manière ponctuelle

Le storytelling peut également être utilisé de manière ponctuelle, pour la rédaction d’un article de blog, d’une newsletter ou de pages produits. Utilisé dans ce cas de figure, le storytelling est un bon moyen de faire adhérer à la marque ou de faire passer à l’action (acheter le produit, liker le post, partager l’article…) mais on n’est plus sur l’identité de marque, l’histoire de marque.

Ainsi, selon moi, la meilleure manière d’utiliser le storytelling est de l’utiliser pour créer son histoire de marque. Ça permet à la marque de se positionner et de se démarquer de ses concurrents. De plus, ça coulera de source pour créer du contenu utilisant du storytelling de manière ponctuelle par la suite.

Maitriser l’art du storytelling

Pour que la magie du storytelling opère, il te faut maintenant connaître les techniques pour l’utiliser. Voici les points-clés :

Connaître sa cible

C’est la base de la base pour communiquer. Si tu veux raconter une histoire, il faut savoir à qui tu vas la raconter. Certaines personnes ne seront pas touchées de la même manière que d’autres suivants leur caractère et leur personnalité. C’est pourquoi il est important de bien connaître sa cible avant même de créer son histoire.

Quel est ton client idéal ?

Définir sa cible

Structurer sa propre histoire

L’étape consiste à faire le point sur son histoire à soi. Je t’invite donc à faire le bilan de tes expériences professionnelles, à savoir pourquoi tu en es là, pourquoi avoir créé cette marque, quelles sont tes valeurs, tes forces, quels obstacles as-tu connu, comment les as-tu vaincus ? Bref, rédige tous les points importants de ta vie professionnelle comme personnelle et garde ceux qui sont en rapport avec ta marque pour démarrer ton récit. Ne t’inquiète pas, deux ou trois points-clés suffisent.

Incarner son histoire

Donc là il va falloir parler de soi ! Car oui l’humain achète un produit ou un service parce qu’il en a besoin. Mais s’il achète ton produit ou ton service, c’est parce qu’il a confiance en la personne qui vend derrière, qu’il adhère à ses valeurs, qu’il veut la soutenir… En tout cas qu’il te connaît ! Il faut donc créer de la connexion entre ta cible et toi. Des produits et des services ne se vendent pas tous seuls ! Surtout à l’ère d’internet ou il y a de la concurrence partout. C’est pourquoi il va falloir te différencier par ton histoire. Une histoire sincère et authentique que tu vas raconter et qui se ressentira dans toute ta communication de marque.

On ne va pas se mentir, plus son histoire est vraie, plus il sera facile de la raconter et plus les lecteurs seront touchés. Une histoire fictive peut fonctionner mais ça demandera plus d’efforts.

Écrire son histoire

Maintenant que tu sais qu’il faut que tu parles de toi, que tu as noté les évènements clés de ta vie qui font que tu as créé ce business, c’est le moment d’écrire ton histoire. Raconte-la naturellement, comme si tu te présentais à quelqu’un. Puis enjolive-la et mets-y des mots-clés. Ces mots-clés doivent être tes intentions, tes valeurs, la personnalité de ta marque.

Pour en revenir à notre exemple de Michel et Augustin, leurs mots-clés sont : “simple”, “bon”, “enfance” et “joie”.

Une fois que tu as trouvé tes mots-clés, pense à ta cible (et oui celle dont on a parlée au début). Est-ce qu’elle sera réceptive à l’histoire telle que tu la racontes actuellement ? Qu’est-ce qui pourrait susciter de l’intérêt chez elle dans ton histoire ? Réécris ton histoire en les utilisant tes mots-clés ou en utilisant des termes du même champ lexical et adapte-la en fonction de ce que ta cible aime et a besoin. Relis ton histoire, et réécris-la jusqu’à ce que tu en sois satisfait.e.

Déployer son histoire

Ça y est tu as écrit ton histoire, maintenant il est grand temps de la dévoiler au grand public. Mais comment faire ?

En réalité, cette étape devrait être la plus simple. Ton histoire tu la connais, tu l’incarnes, elle doit se ressentir dans toute ta communication, transparaitre dans ton image de marque.

Si comme Michel et Augustin, tu as choisi de parler des bons gateaux de l’enfance, mets des références à l’enfance sur ton site web ou tes réseaux sociaux. Cela peut se traduire par une typographie en calligraphie, des dessins, un mots utilisés par les enfants… Bref, à toi de déployer les éléments de ton histoire sur tous tes canaux de communication. Je t’invite également à raconter ton histoire telle quelle dans la partie à propos de ton site, ou en raccourci pour une publication sur tes réseaux sociaux.

Si tu n’es pas à l’aise avec le fait d’écrire ton histoire, toi-même, ou que tu ne trouves pas les bons mots, sache que je peux le faire pour toi avec la formule café frappé. N’hésite pas à prendre un rendez-vous café découverte gratuit pour qu’on en discute. 

Café découverte

Prends rendez-vous pour une séance gratuite de 30 minutes en visio ou par téléphone

Maintenant que tu sais tout sur le storytelling, je t’invite à me partager ton histoire en commentaires. Si tu n’arrives pas à construire ton histoire de marque, pas de panique ! On peut en discuter ensemble et je peux t’aider à la créer avec une formule expresso !  

J’espère que cet article t’aura aidé à comprendre le pouvoir du storytelling et à l’appliquer dans ta propre communication. Je te dis à très vite pour un prochain article. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer lire...